Roadtrip en Namibie et prolongation aux Chutes Victoria

Mis à jour : févr. 28


Quand vous pensez Afrique, vous pensez pays en voie de développement, savane, sécheresse, pauvreté ; ce que je vis en Namibie fut autre. La Namibie est un pays étonnant, qui recèle de nombreux trésors cachés. En une semaine, nous avons parcouru des centaines de kilomètres de pistes en voiture et nous avons escaladé des montagnes, rencontré des zèbres, traversé le désert et admiré la mer. 


La voiture est vraiment le moyen idéal pour découvrir ce pays en toute liberté. Nous sommes partis une semaine en Namibie et une semaine en Zambie pour admirer les Chutes Victoria. Avec le recul, nous serions bien restés 2 semaines de plus pour découvrir la Namibie tellement nous avons adoré ce pays.


Nous avons commencé notre circuit au départ de Windhoek, la capitale de la Namibie où on nous a rapidement expliqué toutes les fonctionnalités de la jeep car oui ce soir, nous dormirons sous tente sur le toit d’une jeep.


Waterberg


Nous voilà donc partis pour 4h de route en direction de notre 1ère étape : le Waterberg. On se réhabitue de vivre à l’ancienne sans gsm, sans gps, juste une carte et notre bon sens de l’orientation. Le parc national de Waterberg est situé dans le centre du pays. Il englobe le plateau de Waterberg, un plateau élevé et difficile d’accès. Des espèces en danger y ont été placées pour les protéger des prédateurs. Nous y arrivons à la tombée de la nuit et notre première nuit en tente fut excellente, quel bonheur de se faire réveiller par le chant des oiseaux et des animaux de la savane. Nous entamons une petite promenade au coeur du Waterberg avant de reprendre la route pour Etosha.


Etosha

Etosha est une des plus grandes réserves de Namibie (20.000km2) où vivent plus de 114 espèces de mammifères. Sur la route pour y arriver, nous prenons le temps de nous ravitailler en boissons fraiches et viande. Nous arrivons à Etosha au Namutoni Camp en fin de journée. Nous nous installons au campement et partons pour notre premier safari en solo et quelle surprise ! Nous rencontrons des girafes qui se promènent le long des pistes. Le spectacle au coucher du soleil est magnifique.


Et il est déjà l’heure de rejoindre le camp car à 17h30 le camps ferme ses portes.  Et oui, à cette heure, les animaux sortent de leur tanière et il est plus sûr de dormir à l’abri. Nous nous installons au campement et préparons notre premier BBQ, au menu steak d’oryx, un vrai régal.

Le réveil sonne à 6h, on déballe tout vite fait, un petit café et en route pour une journée de safari en solo. Il est tôt mais on est impatients de découvrir le parc. Notre journée est rythmée par les points d’eau. En effet, en saison sèche, les animaux se rendent aux points d’eau pour boire. Le spectacle est grandiose : zèbres, kudus, oryx, gnous, antilopes, gazelles, impalas, phacochères,... Nous nous arrêtons pour admirer ces beautés de la nature qui se promènent à côté de nous à leur état sauvage.

Nous décidons de nous éloigner un peu de la route empruntée par tous les touristes et après de nombreux kilomètres, nous voilà nez à nez avec des girafes qui se promènent juste devant nous. Nous poursuivons la route et pouvons voir un éléphant au loin. Celui-ci se rapproche de plus en plus de nous, il nous regarde, fais aller ses oreilles et charge… Là il est temps de partir, en effet quand un éléphant charge, bouge sa tête et ses oreilles, c’est qu’il n’est pas très content.

La journée passe très vite et l’heure du coucher se rapproche déjà. Arrivée au campement de Okaukuejo où nous passerons la nuit. Nous nous installons et allons faire un tour au point d’eau. Celui-ci est réputé le soir car on peut y observer des rhinocéros. Effectivement après quelques minutes d’attente dans le silence, nous apercevons un rhino dans le noir.


Twyfelfontein

Le lendemain nous prenons la route pour Twyfelfontein où nous ne nous rendrons pas car nous ne sommes pas de grands amateurs de peintures rupestres. Néanmoins, la route pour y arriver est splendide, on se croirait aux Etats Unis, à Monument Valley.



Nous arrivons au campement d’Aba Huab où nous sommes peu nombreux tant mieux. Nous sommes vraiment en plein désert. Toilettes et douches en plein air. Nous sommes accueillis par des calaos à bec rouge et nous mangeons un plat local concocté par le chef délicieux !

Direction la côte lendemain. Nous roulons 4h dans le désert. Pas un chat à l’horizon, on est seuls au monde pendant de nombreux kilomètres.  Nous croisons parfois un berger et ses chèvres, une vache qui traverse la route ou une voiture abandonnée. La Namibie est en effet très peu peuplée, sa densité est de 2,7 habitants au km2. Le pays a la taille de la France et possède seulement 2,2 millions d’habitants.


A l’horizon dans le désert, nous croyons voir un mirage, la mer se profile au loin. Nous roulons encore longtemps avant de pouvoir la contempler.

Nous nous arrêtons à la Skeleton Coast et pique-niquons sur le sable. Les mouettes viennent nous saluer. La mer est pure, on ne voit personne sur la plage juste des pêcheurs.


Cape Cross

Nous nous dirigeons ensuite vers Cape Cross, où vivent des milliers d’otaries. Impressionnant ! Les otaries sont couchées sur le sable et envahissent tout l’espace. Quel bruit et quelle odeur mais le spectacle est magnifique.



Swakopmund

Nous arrivons ensuite à Swakopmund, notre destination finale de la journée. C’est une jolie station balnéaire avec de jolis bâtiments colorés et des nombreux magasins, on est de retour à la civilisation le temps d’une nuit.


Désert du Namib

Ce matin après un bon petit-déjeuner, nous prenons la route pour le désert du Namib. En route, nous croisons une colonie de flamands roses. Rapidement, le décor change complètement et nous nous retrouvons au cœur de montagnes de pierre.

Nous arrivons au campement de Sesriem en début d’après-midi, ce qui nous permet de profiter de l’endroit à notre aise et de nous reposer. Nous admirons le ciel avant de nous coucher. Le ciel est rempli d’étoiles. Je n’en avais jamais vu autant. En effet, le désert est beaucoup moins touché par la pollution lumineuse que nos régions développées, ce qui en fait un endroit idéal pour l’observation du ciel.


Nous nous levons de bonne heure pour être à la dune 45 avant le lever du soleil. Nous ne sommes pas les seuls. Les jeeps se suivent dans la pénombre et puis nous arrivons à la célèbre dune 45. Nous choisissons d’admirer le spectacle du lever du soleil au pied de la dune. Nous voyons la couleur du sable changer de couleur et devenir rouge puis orange avec la lumière du soleil. Une vraie photo de magazine…

Ensuite nous partons vers la Deadvallei et la Sossusvallei.  Et c’est là que Kevin expérimenta pour la 1ère fois la conduite en 4×4 sur sable mou, gare à l’ensablement. Nous nous arrêtons ensuite à la Sossusvallei. Là c’est parti pour une ascension d’une des dunes plus hautes, tant bien que mal car marcher par 30 degrés dans le sable est une expérience périlleuse. Nous sommes les premiers à y monter, nos pas seront suivis par des centaines de touristes ce jour-là, quelle sensation ! Nous nous retrouvons finalement au sommet et le spectacle est exceptionnel. Nous voyons des dunes à perte de vue, des autruches et des oryx perdus au milieu de nulle part.



Nous arrivons au campement de Sesriem en début d’après-midi, ce qui nous permet d’un peu profiter de la piscine et de se reposer avant le coucher du soleil. Le campement situé en plein désert est super, on s’y sent super bien. Nous savons que notre voyage en Namibie se termine, nous avons ce petit pincement au cœur mais on se réconforte en se disant qu’après l’aventure continue.

Nous nous levons de bonne heure pour entamer notre dernière journée. La route du retour est tout aussi fantastique.


Windhoek

Nous arrivons chez l’agent local à Windhoek en fin de journée pour remettre la jeep. Nous arrivons ensuite à notre guesthouse où nous sommes accueillis par Maria. Très sympa, elle nous a réservé un resto sympa pour aller manger. Nous nous retrouvons donc dans un restaurant immense au milieu de nulle part avec des ambiances différentes, des étangs, de la déco africaine, rempli de monde. On commandera une brochette locale (viande de zèbre, kudu, croco, oryx). On pourra même regarder un match des diables rouges pendant l’euro où on gagnera 3-0 !

Un brin nostalgique, cette nuit sera la dernière sur le sol Namibien car le lendemain, nous partons pour la Zambie et les Chutes Victoria en autocar.


Les Chutes Victoria


Nous sommes partis en autocar pour rejoindre Livingstone en Zambie. Les Chutes Victoria qui peuvent atteindre 108 m de haut. En prenant en compte leur largeur, leur hauteur et leur débit, elles font partie des chutes les plus importantes du monde avec les chutes du Niagara et de celles d'Iguazú. Elles sont hyper impressionnantes. Nous avons pu les admirer par la terre mais aussi du ciel grâce à un hélicoptère. C'était une expérience inoubliable.


Ici se termine ce magnifique voyage en Afrique Australe que je vous recommande vivement.


Pour plus d'infos sur ce voyage, contactez-moi.



#namibie #safari

35 vues
  • Noir Icône Instagram

Conditions générales - Mentions légales 

©2019 par Voyage d'une Vie. Créé avec Wix.com